Dossiers spécifiques

Golf de Thiverval

Commentaires sur le projet implantation d'un golf à Thiverval-Grignon / St Germain de la Grange

  • Intérêts d'un golf dans la région ?? (saturation ??  # 36 golfs dans les Yvelines.  Plaisir, Tremblay-sur-Mauldre, La Queue-en-Yvelines, Feucherolles, Trappes, Noisy-le-roi, St Nom….)
  • A quoi correspond la  petite langue de terrain qui n'est pas prise en compte dans le projet ?
Zone ZNEIFF ? si oui, elle sera effectivement bien mal isolée !! A la limite, pourquoi  pas en faire un site bien protégé et contrôlé avec un parcours écologique ?
  • Modification importante du paysage. Colline > 15m de haut (pour cacher les « horreurs » de l'usine d'incération et les centre de tri et déchets verts !).
Il est indiqué dans le courrier que la hauteur de 15m est beaucoup trop importante (dans le chapitre 1 : concernant le respect des prescriptions du SAGE de la Mauldre), mais cet avis n'est pas mentionné dans le dossier de l'avis de la CLE ?
  • Apports de gravats « inertes » : quels contrôles seront faits sur les types de ces gravats. (pbs de gravats routiers avec macadam ! gravats de construction avec peintures, sols avec amiante....)
  • Irrigation de parcelles du terrain : quelles surfaces représentent-elles ? Terrains très calcaires, donc pas de réserves en eau …irrigations importantes et régulières seront sans doute nécessaire. Il est prévu un bassin de 3000 m3 dont 2700 pour une irrigation de 1000 m3/jour (réduite à 500 m3 par des techniques  de récupération de drainage ! valeurs à justifier !). soit une réserve de 3 à 5 jours : il ne faut pas compter sur la pluviométrie en été pour remplir le bassin …la station d'épuration peut-elle suffire ? Où va cette eau actuellement ?
  • Il est reconnu, jusqu'à maintenant que l'entretien d'un terrain de golf utilise une quantité important de pesticides et d'herbicides. Comment la recommandation de la CLE de ne pas utiliser ces produits sera contrôlée ? Il est proposé des engrais organiques : lesquels ? sans odeurs ?
  • Le ru Maldroit est déjà bien mal loti actuellement (déversoir de la station d'épuration de  Plaisir, des eaux « usées » de l'usine d'incinération et des plates-formes des déchetteries de Thiverval (cf problèmes de pollution 2008-2009). Quels seront les moyens de contrôles de la qualité du ru Maldroit que se jette dans la Mauldre à Beynes ?
  • Le GR1 passe en plein milieu du projet. Quelle est la proposition de contournement ? Selon les plans, une augmentation importante du trajet est obligatoire. Pourquoi aucun commentaire de la CLE sur ce point. C'est un chemin très utilisé par les habitants de la région !

En conclusion, je trouve que le dossier de l'avis de la CLE est bien réalisé mais que les commentaires et  prescriptions dans la colonne  « compatibilité »  sont  suffisamment importants  pour que le dossier soit réétudié  par le pétitionnaire.  Je trouve donc un peu rapide la réponse favorable  sous réserves formulée par la CLE. J'aurais préféré l'inverse : avis défavorable tant que toutes les réserves formulées par la CLE ne soient pris en considération avec des solutions proposées sur chaque point.


Commentaires de Gérard Grolleau par téléphone  le 01/02/2010

Maitre d'œuvre : STREG (ou SNC CNT d'après le dossier Cobahma) ; gestion de gravats !!
La raison principale est donc d'avoir un emplacement de dépôts de gravats dans la région …on le justifie par la création d'un golf !!
Le dossier semble bien suivi par la DIREN
C'est une ZNIEFF polynucléaire (constituée de plusieurs morceaux)
Zone de pelouse calcaire
Intérêt floristique : orchidée
Intérêt faunistique : papillon (argus bleu céleste ? )
Criquet
???
Un nouvel arrêté de décembre 2009 oblige à une demande de dérogation  en cas de modification d'une ZNIEFF
Le bureau d'études qui a été consulté impose une protection et une remise en état de la zone qui a été utilisée précédemment en moto-cross.
En cas de réalisation, une surveillance importante de la procédure de dépôts des gravats et des autres travaux devrait être réalisée pour éviter des gravats et des dégradations soient faites dans cette zone.
C'est une ZNEIFF d'un intérêt moyen mais elle existe. Si on supprimait toutes les zones de ce type, il n'y aurait plus rien !
Pourquoi mettre 3 millions de m3 des gravats sur des terres agricoles et en plus dans la plaine de Versailles ?


Dépôts de terre et déchets en Plaine de Versailles

ASSEMBLEE  GENERALE  DU  11 DECEMBRE  2010

Considérant que l'on a constaté que les travaux de percement du tunnel de l'A86 ont donné lieu à des dépôts de terre de déblais dans la Plaine de Versailles, en site classé à Bailly et sur les terres agricoles de la ferme du trou Moreau, et sur des terres agricoles du domaine de Thoiry (voir Motion de l'APEPV du 21/04/07 ci-jointe), alors que l'Etat s'était engagé à stocker ces déblais dans des carrières en vallée de Seine,

Considérant que ces dépôts, pour la plupart illégaux, portent atteintes aux milieux naturels et aux paysages, particulièrement en Plaine de Versailles dont le nom est connu du monde entier,

Considérant que, alors que les cas existants ne semblent pas être traités à la hauteur des dégâts engendrés, on laisserait se développer des projets qui, sous une présentation ludique ou sportive, semblent bien n'être qu'une nouvelle façon de se débarrasser de divers déblais dans la Plaine de Versailles (on parle de 3500000 m3 pour le seul projet de golf à Thiverval-Grignon).


Les membres de l'APEPV  demandent :


Que le projet de golf à Thiverval-Grignon soit définitivement abandonné,

Que les stockages de terres et autres déchets sur les terres des Consorts de la Panouse, en l'absence de présentation d'un projet viable et respectueux de l'environnement, soient définitivement évacués,

Que tout  stockage de terres et autres déchets et gravats soit interdit dans la Zone Naturelle d'Equilibre de la Plaine de Versailles, sauf à démonter devant les commissions ad hoc leur parfaite innocuité sur le milieu naturel (eau, faune, flore, …) et leur parfaite insertion dans les paysages,

Motion Gestion Site Classé

CONSEIL D'ADMINISTRATION D'YVELINES ENVIRONNEMENT

MARDI 28 SEPTEMBRE 2010

Délibération concernant la présentation faite au Château de Versailles le 7 juillet 2010 par la DIREN du
« DOSSIER DE CONCERTATION PREALABLE AUX PROPOSITIONS PATRIMONIALES ET PAYSAGERES DU SITE CLASSE DE LA PLAINE DEZ VERSAILLES »

Les membres du Conseil d'administration d'Yvelines Environnement, après avoir entendu Patrick MENON, Vice-président délégué pour la Plaine de Versailles, Président de l'Association pour la Protection de l'Environnement de la Plaine de Versailles (A.P.E.P.V.),

constatant que les associations de protection de l'environnement de la Plaine de Versailles, regroupées dans Environnement Ouest Versailles puis dans l'APEPV, membre d'Yvelines Environnement,

  • ont apporté une grande contribution pour aboutir au classement du site en juillet 2000,
  • ont demandé depuis décembre 2000 qu'une Commission composée des différents acteurs: élus, agriculteurs, associations, ……, soit mise en place et animée sous l'autorité de l'Etat,
  • ont participé à l' « ETUDE PRELABLE A L'ELABORATION D'UN SCHEMA D'ORIENTATION PAYSAGERE ET PATRIMONIALE DU SITE CLASSE DE LA PLAINE DE VERSAILLES », lancée par la DIREN en 2002 et réalisée par Madame Tacquard de DAT Conseils,
  • ont proposé des candidats pour participer aux groupes de travail initiés par le Secrétaire général de la Préfecture des Yvelines lors de la réunion du 7 juillet 2006,
  • ont regretté de n'avoir été conviés à aucune réunion malgré leurs nombreuses demandes à la DIREN,

sont consternés d'apprendre que, sans avoir réuni la Commission de gestion du site classé et sans avoir consulté ni Yvelines Environnement ni les associations de protection de l'environnement de la Plaine de Versailles (APEPV) depuis quatre ans, l'Administration présente pour « Concertation préalable » un document de « Propositions », daté de juin 2010, de plus sans préciser la démarche qui a conduit le document de l'état « d'étude préalable » en 2006 à l'état de « propositions » en 2010,

demandent que Patrick MENON et les responsables des associations, membres de l'APEPV, soient reçus par la DIREN pour obtenir une explication détaillée de l'évolution du dossier.

demandent que l'APEPV, membre d'Yvelines Environnement, soit invitée à toutes les réunions de travail et de concertation sur ce dossier.


Lettre du 4/10/2010 - Préfète des Yvelines


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 22 juin 2019